loading

Flash boursier

05/03/2018

L’essentiel en bref

 USD/CHFEUR/CHFSMIEURO STOXX 50DAX 30CAC 40FTSE 100S&P 500NASDAQNIKKEIMSCI Emerging MArkets
Dernier0.941.168'628.513'324.7511'913.715'136.587'069.902'691.257'257.8721'181.641'182.06
Tendance
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
%YTD-3.79%-1.29%-8.03%-5.11%-7.77%-3.31%-8.04%0.66%5.13%-6.95%2.04%

En résumé :

1. Rebond des marchés boursiers

2. Volatilité accrue

Vers des marchés plus agités

Le rebond des marchés boursiers a été aussi rapide que la baisse, mais ils ne sont pas encore au bout de leurs peines. La volatilité a persisté ces derniers temps et les principaux indices boursiers d’une région à l’autre se retrouvent sous pression.

La plupart des investisseurs attribuent la responsabilité de cette nervosité aux commentaires légèrement bellicistes de Jerome Powell, nouveau président de la Réserve fédérale, et aux nouvelles mesures protectionnistes de la part de l’administration Trump.

Même s’il s’agit ici de craintes et d’explications raisonnables et bien fondées, elles font abstraction d’un élément majeur qui est la volatilité. Normale pendant les périodes de correction, la volatilité fait aussi partie d’une reprise de croissance surtout avec une normalisation de la politique monétaire. Cet environnement implique des incertitudes qui tournent autour de multiples classes d’actifs et les investisseurs doivent s’y habituer.

Les marchés boursiers pourraient continuer à osciller dans les semaines et les mois à venir, alors qu’ils digèrent la reprise importante qui s’est déroulée pendant la majeure partie de 2016 et tout au long de 2017. Ceci car les périodes de gains importants sont souvent suivies de phases de consolidation.

Face à une volatilité accrue et aux incertitudes changeantes, les investisseurs devraient rester concentrés et focalisés sur le maintien d’un plan d’investissement à long terme en gardant conscience que ces choses prennent du temps.

Il est prudent de prendre la température du marché calmement, alors que les analystes tentent de commenter chaque mouvement. Tant que les risques de récession demeurent faibles, comme c’est le cas actuellement, nous pensons que le marché haussier des actions peut persister au fur et à mesure que les tensions se résolvent.

En attendant, il faudra probablement du temps pour que les principaux indices se stabilisent et reprennent ensuite une tendance haussière. Une certaine nervosité des investisseurs pendant la consolidation ne peut pas être exclue.

Nous recommandons de maintenir une pondération neutre en actions mondiales car ce n’est pas le bon moment pour sous-pondérer les actions.

Flughafen Zürich (ISIN : CH0319416936, prix : CHF 211.80)

L’aéroport de Zürich a publié ses chiffres sur l’année 2017 et fait état d’un nouveau record d’affluence. Plus de 29 millions de passagers ont été enregistrés, soit une hausse de 6.3% par rapport à l’année passée.

L’entreprise a présenté une progression de 2.4% du chiffre d’affaires global qui est alimenté par les activités aériennes (60%) et les activités non-aériennes (40%). Ce sont ces dernières qui ont majoritairement contribué à la croissance, les premières étant freinées par la baisse des taxes d’aéroport.

Le bénéfice net, corrigé des effets exceptionnels, est également en hausse de 4.5%. Ces résultats sont en ligne par rapport aux attentes, et l’année 2018 devrait toujours être placée sous le signe de la croissance. Nous tablons sur une hausse du bénéfice entre 5 et 10% sur l’année.

La chute de cours de vendredi (-5% au plus bas de la journée) constitue une opportunité d’achat. Même si l’augmentation du dividende n’a pas été aussi importante qu’attendu, le titre offre une bonne croissance et une bonne visibilité.

Achat, objectif : CHF 270.-

Monster Beverage Company (ISIN : US61174X1090, prix : USD 54.16)

La société commercialise et distribue des boissons énergisantes. Leader sur le marché américain, elle a conclu un contrat de distribution avec Coca-Cola Bottling afin de s’assurer un développement international.

La décélération substantielle de la croissance du chiffre d’affaires au quatrième trimestre 2017 a été un choc pour les investisseurs, qui s’attendaient à une meilleure fin d’année. Le titre a fortement corrigé après la publication de résultats montrant une contraction de la marge d’exploitation (à 36.7%) suite à d’importantes dépenses de marketing et de construction de points de distribution.

Les ventes ont augmenté de 7.5% pour se situer à USD 810.4 mios. Le bénéfice par action s’est inscrit à USD 0.35 alors que le consensus prévoyait USD 0.37. La croissance de la demande s’est avérée plus modeste que prévu aux Etats-Unis. Le segment international, sur lequel mise la société pour son expansion, a un peu déçu mais tout de même fait preuve de dynamisme, avec des ventes en hausse de 9% et un gain de parts de marché.

Les initiatives stratégiques, avec des pays cible supplémentaires (Argentine, Belarus) et le lancement de nouveaux produits aux Canada et aux Etats-Unis, et le programme de rachat d’actions en cours devraient fournir un regain d’énergie au titre.

Achat, objectif : USD 70.-

 

Télécharger le Flash Boursier en format PDF

 

Ce document, purement informatif, se base sur des informations récoltées auprès de sources considérées comme fiables et à jour, sans garantie d’exactitude ou d’exhaustivité. Les marchés et produits financiers sont par nature sujets à des risques de pertes importants qui peuvent s’avérer incompatibles avec la tolérance au risque du lecteur. Les performances passées reflétées cas échéant dans ce document ne sont pas des indicateurs de résultats pour le futur. Ce document ne constitue pas un conseil ou une offre d’achat ou de vente de titres ou de quelque produit financier que ce soit à l’intention du lecteur et n’engage ainsi en aucun cas la responsabilité de la Banque. La Banque se réserve le cas échéant le droit de s’écarter des avis exprimés dans ce document, notamment dans le cadre de la gestion des mandats de ses clients et de la gestion de certains placements collectifs. La Banque est une banque suisse soumise à la surveillance et à la réglementation de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA). Elle n’est ni au bénéfice d’une autorisation, ni surveillée par un régulateur étranger. Par conséquent, la diffusion de ce document hors de Suisse, comme la vente de certains produits à des investisseurs résidents ou domiciliés hors de Suisse, peuvent être soumis à des restrictions ou à d’éventuelles interdictions en vertu de lois étrangères. Il incombe au lecteur de se renseigner quant à son statut à cet égard et de respecter les lois et règlements qui le concernent. Nous vous conseillons de consulter des conseillers professionnels qualifiés notamment en matière juridique, financière et fiscale pour déterminer votre position par rapport au contenu de la présente publication.