loading

11/12/2017

Flash boursier

En savoir plus

Flash boursier

11/12/2017

L’essentiel en bref

 USD/CHFEUR/CHFSMIEURO STOXX 50DAX 30CAC 40FTSE 100S&P 500NASDAQNIKKEIMSCI Emerging markets
Dernier0.991.179'319.163'591.4513'153.705'399.097'393.962'651.506'840.0822'811.081'110.78
Trend
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
%YTD-2.68%9.13%13.37%9.15%14.57%11.04%3.52%18.43%27.07%19.34%28.82%

 

En résumé :

1° Excellents indicateurs économiques
2° Réduction des stimulations monétaires des banques centrales

 

La confiance règne...

C’est la confiance qui domine sur les marchés financiers dans la dernière ligne droite qui mène au terme de l’année. Comment pourrait-il en être autrement alors que les statistiques économiques confirment que la croissance s’accélère de manière généralisée, que l’emploi s’améliore globalement et que l’inflation se montre toujours aussi timide. De plus, les coupes d’impôts sur le point d’être instaurées aux Etats-Unis pourraient renforcer encore le sentiment positif du consommateur, principal moteur de cette solide croissance.

Dans ce contexte optimiste, on ne parle plus des politiques monétaires des banques centrales. Or, celles-ci vont subir de profondes mutations dans les prochaines semaines. Ce mercredi, la Réserve fédérale américaine devrait annoncer une nouvelle hausse de ses taux directeurs d’un quart de point. Elle confirmera également la réduction progressive de son bilan et l’augmentation progressive du rythme de désengagement. Ainsi, la réduction passera d’USD 10 à 20 mrds par mois en janvier, puis à USD 30 mrds par mois en avril. De son côté, la Banque centrale européenne donnera jeudi ses prévisions économiques jusqu’en 2020 pour la zone euro. Elle devrait à cette occasion plutôt revoir à la hausse ses prévisions antérieures, ce qui devrait conforter son président, Monsieur Draghi, dans son plan de réduction de stimulation quantitative. Celui-ci sera réduit de moitié en janvier, puisque les achats mensuels de titres seront diminués d’EUR 60 à 30 mrds, avant d’être probablement abandonnés en octobre.

Nous avancerons donc en terrain inconnu au début 2018. Les stimulations monétaires vont progressivement s’estomper. D’un côté, c’est une bonne nouvelle car cela signifie que les banques centrales estiment que l’économie est assez solide pour se passer du support monétaire. De l’autre, la stimulation monétaire a été l’un des piliers de la bonne tenue des marchés financiers. On peut donc se demander quelles seront les conséquences de leur abandon progressif...

VAT GROUP (ISIN : CH0311864901, prix : CHF 135.90)

VAT est une entreprise suisse basée à Haag qui produit des valves utilisées dans le processus de fabrication de semi-conducteurs, d’écrans et de cellules solaires. Elle emploie 1’700 personnes et affiche une capitalisation boursière de CHF 4 milliards. Elle est le leader incontesté du secteur et possède 46% de parts de marché.

L’entreprise est en plein essor. Le chiffre d’affaires a progressé de 30% et les marges sont très élevées (31%). La ligne de production est vraiment « high tech » et les brevets dont VAT dispose constituent d’excellentes barrières à l’entrée. Le carnet de commandes pour 2018 est bien rempli, et la croissance à long terme devrait se situer aux alentours de 10%.

Le titre se paie environ 25 fois les bénéfices 2018, ce qui est attractif au vu de la croissance attendue. Attention toutefois au caractère cyclique de son activité, qui pourrait agir comme un frein si la conjoncture devait ralentir.

VAT Group est intéressant aujourd’hui mais nous conseillons d’être patient et de l’acheter sur repli dans la zone CHF 120-125.-

FRESENIUS MEDICAL CARE AG (ISIN : DE0005785802, prix : EUR 87.30)

La société est le leader mondial pour les produits et services liés à l’insuffisance rénale et à la dialyse, avec un réseau de 3’714 cliniques spécialisées et plus de 315’000 patients sous traitement régulier.

Le marché global de la dialyse enregistre une croissance du nombre de patients de plus de 6% par an, liée au vieillissement de la population, à l’incidence accrue du diabète et de l’hypertension artérielle.

Plus de 70% du chiffre d’affaires de Fresenius Medical est actuellement réalisé aux Etats-Unis et la société devrait bénéficier de la réduction de taxation.

La Chine est l’un des plus grands marchés mondiaux dans le domaine des maladies chroniques des reins. Les autorités encouragent la collaboration entre les services des hôpitaux publics et privés. Fresenius Medical Care, déjà présente depuis 1993, a ouvert récemment à Quanzhou son premier centre de dialyse indépendant. La société prévoit une forte extension de son implantation en Chine.

Garder, objectif : EUR 95.-

 

Télécharger le Flash Boursier en format PDF

 

Ce document, purement informatif, se base sur des informations récoltées auprès de sources considérées comme fiables et à jour, sans garantie d’exactitude ou d’exhaustivité. Les marchés et produits financiers sont par nature sujets à des risques de pertes importants qui peuvent s’avérer incompatibles avec la tolérance au risque du lecteur. Les performances passées reflétées cas échéant dans ce document ne sont pas des indicateurs de résultats pour le futur. Ce document ne constitue pas un conseil ou une offre d’achat ou de vente de titres ou de quelque produit financier que ce soit à l’intention du lecteur et n’engage ainsi en aucun cas la responsabilité de la Banque. La Banque se réserve le cas échéant le droit de s’écarter des avis exprimés dans ce document, notamment dans le cadre de la gestion des mandats de ses clients et de la gestion de certains placements collectifs. La Banque est une banque suisse soumise à la surveillance et à la réglementation de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA). Elle n’est ni au bénéfice d’une autorisation, ni surveillée par un régulateur étranger. Par conséquent, la diffusion de ce document hors de Suisse, comme la vente de certains produits à des investisseurs résidents ou domiciliés hors de Suisse, peuvent être soumis à des restrictions ou à d’éventuelles interdictions en vertu de lois étrangères. Il incombe au lecteur de se renseigner quant à son statut à cet égard et de respecter les lois et règlements qui le concernent. Nous vous conseillons de consulter des conseillers professionnels qualifiés notamment en matière juridique, financière et fiscale pour déterminer votre position par rapport au contenu de la présente publication.