loading

15/07/2019

Flash boursier

En savoir plus

Flash boursier

15/07/2019

L’essentiel en bref

 USD/CHFEUR/CHFSMIEURO STOXX 50DAX 30CAC 40FTSE 100S&P 500NASDAQNIKKEIMSCI Emerging MArkets
Dernier0.981.119'762.983'497.6312'323.325'572.867'505.973'013.778'244.1521'685.901'050.90
Tendance
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
%YTD0.26%-1.62%15.82%16.53%16.71%17.80%11.56%20.22%24.25%8.35%8.81%

 

En résumé :

1. La Fed prête à couper son taux d’intervention

2. La croissance chinoise aux niveaux bas historiques

 

Emportés par la Fed qui les entraîne

L’audition de Jerome Powell au Congrès la semaine dernière a conforté la conviction des investisseurs que la trajectoire des taux d’intérêt à court terme est bien orientée en baisse, entraînant les indices boursiers américains au plus haut, malgré la piètre performance des actions des grands groupes pharmaceutiques. Leurs cours ont été négativement impactés par les craintes de plans d’action à venir, à l’instigation de l’administration Trump et du Congrès, pour réduire le prix des médicaments aux Etats-Unis, parmi les plus élevés au monde.

Quelques phrases magiques, comme «la politique monétaire n’a pas été aussi accommodante que nous le pensions» ou «les sondages montrent que la confiance des entreprises diminue même si l’économie est au plein emploi» ont en effet émaillé le discours du président de la Fed. Ceci laisse penser qu’elle serait prête à couper son taux d’intervention de 25 points de base lors de sa réunion des 30 et 31 juillet, voire directement, chose rare, de 50 points de base pour certains. Une telle largesse, le cas échéant, pourrait paraître exagérée car la Fed a déjà rempli sa mission de plein emploi et de stabilité des prix. Les indices boursiers américains sont par ailleurs à un niveau record. Mais l’incertitude concernant le commerce et la croissance économique mondiale pourrait justifier des baisses à titre préventif.

Le compte-rendu de la dernière réunion de la banque centrale européenne a par ailleurs montré que la plupart de ses membres estiment que de nouvelles mesures de soutien monétaire sont nécessaires. Ses prévisions de croissance pour la zone euro ont été réduites à 1.2% pour 2019 et 1.4% pour 2020. Sur les principaux marchés obligataires, les rendements souverains sont remontés entre 7 et 15 points de base sur les échéances longues, suite à des chiffres d’inflation plus élevés que prévu. Aux Etats-Unis les prix à la consommation, hors alimentation et énergie, ont augmenté de 2.1% sur un an et ils ont été révisés en hausse en Allemagne, à 1.5%.

Au plan macro-économique, la croissance chinoise s’est établie à 6.2% sur un an au 2e trimestre, soit le niveau le plus bas depuis 27 ans. Ceci malgré les efforts de stabilisation engagés par Pékin. Les chiffres de la production industrielle, qui a accéléré à 6.3% sur un an en juin, et des ventes au détail ont cependant vite rassuré les investisseurs. La production des industries lourdes chinoises compense quelque peu la faiblesse du secteur manufacturier orienté à l’exportation et la banque populaire de Chine a une large marge de manœuvre pour soutenir la conjoncture.

EMS Chemie (ISIN : CH0016440353, prix : CHF 603.50)

EMS Chemie

Le groupe spécialisé dans la fabrication de polymères à haute performance a publié ses résultats du 1er semestre 2019. Les ventes sont en baisse de plus de 3.5% dû au ralentissement observé en Europe et en Chine, et notamment dans le secteur automobile où la demande se réduit sur fond d’incertitudes à cause de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

Les polymères produits par le groupe suisse entrent dans la fabrication d’éléments pour les automobiles. L’utilisation de ces plastiques, étant plus légers que l’acier, permet des économies de poids et donc de consommation d’essence très intéressantes pour les constructeurs automobiles.

Le ralentissement des ventes est tout particulièrement important au cours du 2e trimestre avec un ralentissement de 5.5%. Au contraire, la rentabilité était quant à elle en hausse. Les marges progressent de 1.6% pour friser les 30% (29.9%). Ceci a été rendu possible principalement grâce à la bonne maitrise des coûts.

Le groupe a également pu développer de nouvelles affaires, notamment le fabricant italien de cafetières « Bialetti » pour qui EMS Chemie produira certaines pièces en plastique dur, telles que les poignées.

Le cours du titre a été passablement chahuté depuis le début du mois. EMS Chemie est une société de croissance pour laquelle les attentes sont légitimement élevées mais sa valorisation l’est également à près de 27 fois les bénéfices de l’année en cours.

Le titre a inscrit l’une des progressions les plus spectaculaires du marché suisse. Le cours EMS Chemie a progressé de plus de 780% sur 10 ans, soit une progression annuelle de 24% par an, contre un marché suisse en progression de 161% sur la même période.

 

Télécharger le Flash Boursier en format PDF

 

Ce document, purement informatif, se base sur des informations récoltées auprès de sources considérées comme fiables et à jour, sans garantie d’exactitude ou d’exhaustivité. Les marchés et produits financiers sont par nature sujets à des risques de pertes importants qui peuvent s’avérer incompatibles avec la tolérance au risque du lecteur. Les performances passées reflétées cas échéant dans ce document ne sont pas des indicateurs de résultats pour le futur. Ce document ne constitue pas un conseil ou une offre d’achat ou de vente de titres ou de quelque produit financier que ce soit à l’intention du lecteur et n’engage ainsi en aucun cas la responsabilité de la Banque. La Banque se réserve le cas échéant le droit de s’écarter des avis exprimés dans ce document, notamment dans le cadre de la gestion des mandats de ses clients et de la gestion de certains placements collectifs. La Banque est une banque suisse soumise à la surveillance et à la réglementation de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA). Elle n’est ni au bénéfice d’une autorisation, ni surveillée par un régulateur étranger. Par conséquent, la diffusion de ce document hors de Suisse, comme la vente de certains produits à des investisseurs résidents ou domiciliés hors de Suisse, peuvent être soumis à des restrictions ou à d’éventuelles interdictions en vertu de lois étrangères. Il incombe au lecteur de se renseigner quant à son statut à cet égard et de respecter les lois et règlements qui le concernent. Nous vous conseillons de consulter des conseillers professionnels qualifiés notamment en matière juridique, financière et fiscale pour déterminer votre position par rapport au contenu de la présente publication.