loading

Résultats 2014

Communiqué de presse

Neuchâtel, le 26 mars 2015

Bond de 28% du bénéfice net de la Banque Bonhôte & Cie SA pour ses 200 ans

Le bénéfice net de la banque pour l’exercice 2014 se monte à CHF 2,442 millions en augmentation de 28.0% par rapport à l’année 2013, une progression réjouissante. La banque a connu une évolution significative de la masse en dépôt de 9.7%. Les entrées nettes de fonds se sont élevées à 5.2%.

Avec ces excellents résultats, l’unique banque privée de l’Arc jurassien, qui célèbre cette année le 200e anniversaire de sa création, continue son développement soutenu.

Selon Yves de Montmollin, CEO du groupe, cette réussite ne doit rien au hasard : « Le développement que nous avons connu ces dernières années démontre que notre indépendance et notre focalisation sur le marché suisse sont des choix gagnants. Notre autonomie volontariste nous permet de nous adapter aux contraintes du marché et notre taille humaine répond de plus en plus aux attentes de la clientèle tant privée qu’institutionnelle.

Concernant la gestion institutionnelle, la banque a développé plusieurs solutions de gestion de fonds innovantes adaptées à la demande du marché : un modèle de gestion dynamique des risques et une solution d’investissement socialement responsable qui rencontre également beaucoup d’intérêt auprès de la clientèle privée.

L’année 2014 a été marquée par la préparation du bicentenaire de l’établissement, autour du slogan « Bonhôte - 200 ans à façonner l’avenir ». Une série de six «Gazettes du 200ème » a été éditée dès l’année passée regroupant des informations sur l’histoire de la banque, son actualité mais également des réflexions sur le futur. La rédaction d’un livre a été confiée à l’historien Patrice Allanfranchini. Il comprendra notamment une partie consacrée à l’histoire contemporaine de la banque et tentera aussi de répondre à la question « à quoi ressemblera la banque privée de demain ? » Parmi les personnalités ayant accepté de contribuer à cette réflexion figurent notamment le philosophe français et ancien ministre Luc Ferry, le secrétaire d’Etat aux questions financières internationales du Département fédéral des finances Jacques de Watteville et la vice-présidente de l’EPFL Adrienne Corboud Fumagalli.

Deux siècles après sa naissance, la banque Bonhôte apporte ainsi sa contribution éclairée à l’avenir d’un secteur qui a l’obligation historique de se réinventer.